L’optimisation web expliquée simplement

  • 29 avril 2021

SEO, UX, CRO, SXO… autant d’acronymes désignant des leviers et techniques d’optimisation web. Vous n’y comprenez-rien et c’est bien normal ! D’une part, c’est du pur jargon technique. D’autre part, les professionnels semblent se réjouir de votre méconnaissance en matière de référencement, d’expérience utilisateur ou de web conversion.

Alors aujourd’hui, démystifions tout ça ! Tentons de comprendre, à travers quelques exemples simples et illustrés, ce qu’est l’optimisation web. À quoi cela consiste, et surtout comment ça se traduit concrètement sur un site internet ?

Définition simplifiée et schématisée de l’optimisation web

Commençons notre démystification de l’optimisation web par une définition que même votre enfant de 8 ans pourrait comprendre (enfin je l’espère 😊) : « L’optimisation web, c’est l’ensemble des actions menées pour améliorer un site internet ».

Je vous l’accorde volontiers, ça reste vague. Et pourtant, ce n’est pas plus compliqué que ça. Optimiser un site web, c’est faire en sorte d’identifier tous ses points faibles pour ensuite les corriger un à un dans le but d’améliorer :

  • La visibilité du site sur les moteurs de recherche
    (je veux que mon site apparaisse dans les premiers résultats de Google)
  • La notoriété du site auprès de son audience
    (je veux que les visiteurs de mon site y reviennent régulièrement)
  • L’autorité du site sur un domaine d’activité précis
    (j’aimerais que mon site soit une référence dans mon secteur d’activité)
  • L’efficacité et la force de vente du site
    (je souhaiterais que mon site m’apporte de nouveaux clients et génère du chiffre d’affaires)

Notez qu’une démarche d’optimisation web peut être initiée dès lors qu’elle vise au moins un de ces 4 objectifs.

Comprendre l’intérêt de l’optimisation d’un site internet

Quand je tente d’expliquer mon métier (consultant, chef de projet spécialiste en optimisation web), je fais régulièrement référence à l’analogie de l’entonnoir.

Je m’explique. Imaginez votre site web comme un entonnoir. Son but est d’attirer un maximum de visiteurs, de leur présenter vos produits/services et de les convaincre de faire affaire avec vous. De manière illustrée, ça donne quelque chose comme ça :

entonnoir de conversion site internet

C’est le fameux entonnoir de conversion que l’on apprend encore aujourd’hui en école de commerce !

En théorie, c’est effectivement le parcours idéal d’un visiteur qui consulte votre site. En pratique, cependant, ce visiteur va trop souvent rencontrer de petites, mais parfois nombreuses, embuches lors de sa navigation sur vos pages :

  • Un site trop lent à charger,
  • Un site non adapté à la consultation sur mobile,
  • Une ergonomie d’un autre âge ou une navigation non intuitive,
  • Des pages introuvables ou non mises à jour depuis des années,
  • Trop d’avis peu élogieux sur vos produits,
  • Des contenus trop succincts, sans réelle valeur ajoutée pour vos visiteurs,

Si je reprends l’analogie de l’entonnoir, toutes ces embuches s’apparentent à des trous qui viennent en contrarier l’efficacité. Résultat des courses : Votre site n’est plus un entonnoir mais une vraie passoire truffée de trous plus ou moins gros. Ça fuit de tous les côtés ! Avouez qu’il est peu probable d’être efficace avec un tel entonnoir…

Un site web non optimisé est aussi inefficace qu'un entonnoir percé

C’est exactement le même constat avec un site non optimisé. Il a beau être techniquement opérationnel (il est en ligne, je peux consulter ses pages…), il laisse s’échapper une part importante de ses visiteurs durant leur consultation à cause de diverses lacunes.

Sur 100 internautes qui arrivent sur votre site, peut-être uniquement :

  • 70 vont poursuivre leur visite au-delà de la page d’accueil,
  • 35 vont arriver jusqu’à vos pages produits,
  • 10 vont initier une commande
  • 1 va finaliser sa commande

La faute à qui ? Aux petits trous bien sûr !

Concrètement, comment mettre en œuvre une optimisation web ?

À ce stade, vous savez désormais que votre site présente très certainement des lacunes qui pénalisent ses résultats. À l’image de notre entonnoir, plusieurs stratégies peuvent être mises en œuvre pour tenter d’en améliorer l’efficacité :

  • optimisation de l'expérience utilisateur Sois-je m’attache à boucher chaque trou un à un de façon à retrouver une étanchéité maximale. Pour mon site internet, ça suppose d’apporter une attention particulière à l’ergonomie, à la navigation, à la qualité de mes contenus, à la facilité d’utilisation des fonctionnalités proposés,

    => C’est ce que l’on désigne par l’UX pour « User Expérience » (autrement dit l’expérience utilisateur)

À travers ces trois stratégies, vous êtes en mesure d’améliorer considérablement l’efficacité de votre entonnoir initialement percé : on en rebouche les trous, on accentue sa capacité d’entrée et on améliore son débit en sortie. D’une passoire dont l’eau s’échappe de toute part vous passez à un entonnoir efficient et fonctionnel.

Adoptez la même démarche pour votre site web et vous obtiendrez exactement les mêmes effets :

  • Plus de trafic qui entre sur le site,
  • Moins de fuite et de perte de visiteurs,
  • Un meilleur rendement en termes de conversion (commandes, rdv, réservations…)
Après optimisation, un site internet gagne en visibilité, en efficacité et en rentabilité

CQFD : L’optimisation web, c’est bien l’ensemble des techniques et actions mises en œuvre pour améliorer la visibilité et l’efficacité d’un site internet !

10 statistiques qui soulignent l’importance d’optimiser son site web

Quelques chiffres suffisent parfois à prendre la mesure des choses. Voici donc quelques valeurs issues d’études publiées annuellement concernant nos habitudes en matière de navigation sur internet.

Concernant la nécessité d’être visible sur les moteurs de recherche :

  • 80% des navigations web débutent par une recherche sur un moteur.
  • 75,6% des recherches mondiales se font sur Google.
  • 60% des utilisateurs de Google cliquent sur l’un des trois premiers résultats de recherche.
  • 53,3% du trafic de tous les sites web provient des moteurs de recherche.

Si votre site n’est pas présent dans les premiers résultats de Google, il est pour ainsi dire invisible. Vous vous coupez de 80% de vos clients potentiels !

Concernant l’importance de soigner l’expérience utilisateur offerte par votre site web :

  • 88% des visiteurs ne reviennent pas sur un site suite à une 1ère visite décevante.
  • 75% des mobinautes ne s’acharneront pas à regarder un site qui n’est pas adapté à leur écran.
  • 65 % des internautes quitteront votre site s’il ne se charge pas en moins de 3 secondes.

Si votre site web n’offre pas une expérience de navigation agréable, intuitive et rapide il mécontentera 3 visiteurs sur 4 !

A propos de l’importance de porter une attention particulière au taux de conversion de votre site :

  • 65% c’est le taux moyen d’abandon de panier des sites de e-commerce
  • 3% seulement, c’est le taux moyen de conversion d’un site de e-commerce en France
  • 12 contre 1 : il faut 12 expériences positives d’achat pour compenser 1 expérience négative

Ne pas soigner son parcours client après s’être donné tant de mal pour proposer un site agréable et visible, c’est un peu comme oublier d’assaisonner un plat que vous mijotez depuis 4 heures. Échouer si près du but, admettez que ce serait quand même dommage !

Je sais, ça fait beaucoup de chiffres et de grands principes à assimiler. Mais l’ensemble de ces statistiques démontrent une chose : aujourd’hui avoir un site web mal « fagoté », élaboré « à la va-vite » ou tout simplement techniquement dépassé ne suffit plus à attirer de nouveaux clients ou à générer des commandes supplémentaires. Il est désormais impératif d’optimiser chaque aspect d’un site internet (ergonomie, technique, contenus, liens, avis, notoriété sur les réseaux sociaux…) pour le mettre en position de performer.

Quels résultats espérer d’une optimisation de son site internet ?

Soyons clairs, il ne faut pas considérer l’optimisation web comme LA solution miracle susceptible de faire doubler votre chiffre d’affaires en l’espace de 2 semaines ! Si votre offre de service n’est pas attractive ou si vos produits sont affichés à des prix hors marché, l’optimisation web ne peut rien pour vous. Dans le cas contraire, optimiser est un excellent moyen de rattraper (et pourquoi pas dépasser) la concurrence.

On dit souvent que l’optimisation web c’est un peu comme un marathon (et non un sprint). Ça nécessite d’abord pas mal d’analyse (et donc de temps). Ça suppose ensuite la définition d’objectifs clairs et d’une feuille de route pour les atteindre. Viendra ensuite le temps de la mise en œuvre de ce plan d’action avant, enfin, d’en récolter les premiers fruits au bout de quelques mois.

A titre d’exemple :

  • Vouloir se positionner dans les 3 premières positions de Google sur une recherche très ciblée (comme « fleuriste spécialiste fleurs séchées isère ») est un objectif atteignable en quelques semaines seulement.
  • En revanche, souhaiter apparaitre en haut des pages de résultats de Google pour une requête plus générique comme « agence immobilière isère » demandera beaucoup plus de travail et de temps.

Au même titre que :

  • Faire progresser son taux de conversion de 10 ou 15% est envisageable assez rapidement.
  • A contrario, vouloir doubler ou tripler ce taux nécessitera plus de modifications sur votre site et donc plus de temps.

Voilà pour la « temporalité », mais quid du niveau de résultats présumable ? Là encore, soyons clairs : l’important n’est pas où vous souhaitez aller mais d’où vous partez ! Si votre site est une catastrophe ambulante (lent, non responsive, pas mis à jour depuis 5 ans, sans véritable valeur ajoutée pour les internautes…) alors vous pouvez sérieusement espérer multiplier vos résultats par 10, 20 ou parfois même par 100 en l’espace d’un an après une optimisation menée méthodiquement. Dans le cas où votre site présente un bilan de santé « honorable », l’optimisation de ce dernier peut laisser espérer une augmentation de trafic de l’ordre de 40 à 70% environ en moyenne.

L’ampleur de votre progression se jugera sur le long terme car l’optimisation web est un cercle vertueux : Vous attirez un trafic plus qualifié, à qui vous proposez un contenu de meilleure qualité, sur un site plus agréable et plus intuitif… La logique veut que ces améliorations se concrétisent tôt ou tard par des résultats en nette progression.

Comment vérifier si mon site a besoin d’être optimiser ?

À ce stade de nos explications, la question que vous devriez naturellement vous poser est certainement la suivante : « Et mon site, dans quel état est-il vraiment ? Est-il aussi performant que je l’imagine ou présente-t-il des lacunes qui handicapent sa visibilité et son efficacité ? ».

La mauvaise nouvelle c’est qu’à coup sûr, votre site, comme tous les autres ou presque, souffrent certainement de plusieurs faiblesses ou imperfections. Le tout est de savoir à quel point ces déficiences pénalisent votre site…

La bonne nouvelle c’est qu’il est désormais facile et rapide d’obtenir un « bilan de santé » de votre site internet. Plusieurs outils proposent en effet d’analyser votre site et d’en dresser en quelques minute une sorte d’état des lieux regroupant quelques indicateurs tels que :

  • La compatibilité avec les mobiles
  • Le niveau de performance de votre serveur
  • La structure et la qualité de vos contenus
  • Le niveau de popularité de votre site
  • Votre position par rapport à vos principaux concurrents

Ce type d’outils d’analyse se multiplie et la plupart propose des fonctionnalités gratuites permettant de se faire une première opinion quant au niveau d’efficience de son site internet. Je vous recommande par exemple de tester Page Speed Insights, SEOquake, SEOptimer, ou bien Ubersuggest.

En 2 ou 3 clics, vous serez fixés. Et si à l’issue de l’analyse de votre site, ces outils vous délivrent une note inférieure à 70% (ou à 7/10 selon leur mode d’évaluation) alors vous saurez qu’il est temps d’agir et d’initier une démarche d’optimisation de votre site.

Et si l’idée même de vous confronter à ce type d’outils d’analyse vous effraie, n’hésitez pas à me solliciter. Je propose des pré-études totalement gratuites et sans engagement. En 48h, je vous délivre un diagnostic de votre site web sous forme de synthèse. Vous saurez ainsi si votre site frôle la perfection ou s’il devient urgent de lui injecter une première dose d’optimisation…


Google pénalise les sites non responsive

Depuis 2018, dans ses critères de classement, Google prend en compte la capacité d’un site internet à s’adapter à la navigation sur mobile. Cette capacité est appelée le « responsive design ». Si votre site n’est pas responsive, vous devriez donc réagir au plus vite, car le trafic provenant des mobiles et tablettes atteint plus de 45% en France…


10 questions et réponses simples sur l’optimisation web

Oubliez votre cousin québécois ou le copain sympa de votre belle-sœur qui, parait-il, s’y connait en site internet. Pour une stratégie d’optimisation efficace et payante à moyen et long terme, faites appel à un professionnel du web : une agence, un consultant, un chef de projet, peu importe à partir du moment ou il est aguerri aux techniques d’optimisation. Un petit conseil pour bien le choisir : demandez-lui quelques références, quels sites il a déjà accompagné et fait progresser, quels outils il utilise… S’il n’est pas en mesure de vous répondre clairement et qu’il noie le poisson avec des réponses « passe partout », fuyez !

L’évolution de votre trafic mensuel est un premier indicateur. Si ce dernier stagne mois après mois, si le nombre de visiteurs semble plafonner, c’est qu’il est peut-être temps de changer de braquet. Votre site a simplement atteint ses limites « naturelles » tracées par les lacunes techniques, éditoriales ou structurelles qu’il présente certainement (comme la plupart des sites).
Un taux de rebond élevé (beaucoup de visiteurs qui quittent votre site web après n’avoir consulté qu’une seule page) et un taux de transformation faible sont également deux indicateurs qui devraient vous décider à engager une démarche d’optimisation web.

Le prix d’une prestation d’optimisation web dépend forcément de son périmètre définit par :
– La taille du site à améliorer (fait-il seulement 20 pages ou plus de 5000 ?)
– Son ancienneté
– Le niveau de concurrence auquel il fait face sur la toile
– Son diagnostic initial (plus on part de loin, plus la ligne d’arrivée sera longue et difficile à atteindre)
– Les objectifs visés

Pour vous donner un ordre d’idée, l’optimisation d’un « petit site » d’une vingtaine de page peut se facturer 2000 euros environ tandis que la même prestation pour un site international de 5000 pages peut conduire à un montant de plusieurs dizaines de milliers d’euros.

Méfiez-vous de ce type d’offre ! Le SEO repose avant tout sur de l’analyse et donc du temps. Un audit SEO digne de ce nom nécessite plusieurs heures de travail pour collecter et recouper de multiples indicateurs par le biais d’outils souvent payants dans leur version professionnelle. Pour 400 ou 500 € tout ce que vous obtiendrez, c'est une analyse bâclée et générique (non spécifique à votre secteur d’activité ni corrélée à vos principaux concurrents). Mon conseil : économisez ces 500 € et procéder à une première analyse gratuite via des outils tels que SEOquake, SEOptimer, ou bien Ubersuggest.
Pour aller plus loin, tournez-vous faire de vrais professionnels (consultants ou stratèges SEO comme KSEO par exemple !). Leurs tarifs sont certes plus élevés, mais leurs analyses sont nettement plus détaillées et les stratégies d’optimisation qu’ils vous proposeront n’en seront que beaucoup plus efficaces.

Sans doute la question la plus posée à propos du référencement… Désolé de vous livrer une réponse de politicien, mais en fait tout dépend de l’expression de recherche sur laquelle vous souhaitez positionner votre site. Sur des requêtes pointues de 4 ou 5 mots (comme par exemple «gite de charme proche lac annecy », viser le top 3 est déjà un bel objectif et atteindre la 1ère position n’est pas exclu. Sur des requêtes plus larges sur lesquelles la concurrence est féroce (« assurance auto » par exemple), n’imaginez pas truster les 1ères places à moins d’avoir un budget très conséquent et 2 ans devant vous…
Conclusion : Ne perdez pas votre temps à optimiser vos contenus sur des mots clés génériques. Commencez par vous focaliser sur des requêtes plus ciblées, mais qui correspondent pile-poil à votre activité. Non seulement il sera plus aisé et rapide de bien se positionner sur ces requêtes dites de longue traine, mais elles vous apporteront un trafic plus qualifié.

Les moteurs de recherche et Google en particulier ne fixent aucune limite. En théorie, votre site peut donc être référencé et se positionner sur des centaines ou des milliers de mots clés différents. En pratique, gardez à l’esprit cette règle de base en matière de référencement : une page = une expression de recherche. Autrement dit, si votre site se compose de 20 pages, vous allez pouvoir l’optimiser pour être bien (voir très bien) positionné sur environ 20 expressions de recherche. Pour ratisser plus large, pas de secret, vous devrez créer de nouveaux contenus…

A propos de KSEO

Spécialiste de l'optimisation web (SEO, UX, CRO...), KSEO vous accompagne pas à pas dans toutes vos démarches d'amélioration de votre site internet. Du simple audit technique à la définition d'une stratégie cohérente et pérenne, KSEO remet votre site web sur les bons rails. Au programme : une bonne dose de SEO (technique + on-page + off-page), une expérience utilisateur soignée sans oublier un contenu de qualité. Objectif : Gagner en visibilité et en efficacité pour provoquer une nette hausse de vos résultats issus du web !

À lire aussi...

Conjuguer SEO, UX et CRO est sans conteste la stratégie gagnante pour optimiser son site internet et booster ses résultats.

SEO, UX et CRO : Les 3 principaux leviers pour optimiser son site internet

Quand il s’agit d’optimiser son site web, de lui assurer une visibilité maximale tout en renforçant son taux de conversion,…
En matière de référencement, chaque détail compte et la moindre erreur peut vous couter de précieuses places dans les moteurs de recherche. Voici donc les 10 erreurs à ne surtout pas commettre en matière de SEO.

10 erreurs qui handicapent le référencement de votre site

Avec environ 800 000 nouveaux sites web publiés chaque jour, la visibilité (et donc le référencement) est devenue le nerf…

Newsletter

Pour profiter pleinement de nos conseils et bonnes pratiques en matière d'optimisation web, n'hésitez pas à vous abonner à notre newsletter. Vous recevrez articles, tutos et guides pratiques par email deux fois par mois (désabonnement possible à tout instant).